Coûts d'une installation gaz propane ou pompe à chaleur

La PAC est-elle vraiment économique par rapport au propane ?

La PAC est-elle vraiment économique par rapport au gaz propane ?

Investissement initial, entretien, coût de l’abonnement électrique, prix des équipements complémentaires : quel bilan économique pour une PAC et une installation au gaz propane ?

L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) peut s’avérer plus ou moins coûteuse (en fonction du type de PAC, de la puissance…). Selon l’Ademe, une PAC coûte ainsi entre 3 et 7 €/m² par an pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire (hors abonnement électrique). Un budget qui n’inclut pas un certain nombre de coûts annexes, tels que l’étude préalable ou l’abonnement électrique majoré.

Conséquence, le retour sur investissement peut être plus ou moins long. L’acquisition d’une PAC performante et du prix de l’énergie au jour le jour (pour le fonctionnement de la pompe et le chauffage d’appoint le cas échéant) s’amortissent sur une période de dix ans en moyenne. 

Alors, entre l’investissement initial et le coût à l’usage, la PAC est-elle vraiment plus économique que le gaz propane ?

Le coût de l’étude pré-installation d'une PAC

Les installations PAC peuvent se montrer sous-dimensionnées par rapport aux besoins réels du logement. Résultat, les propriétaires de pompes à chaleur peuvent avoir des difficultés à se chauffer correctement ou doivent opter pour un chauffage dit "en relève", quand la pompe à chaleur ne suffit plus à chauffer l'ensemble du logement. 

Une étude technique préalable, réalisée par un professionnel qualifié, est indispensable. Cette étude est à la charge du consommateur. Si vous optez pour le gaz propane, votre fournisseur saura vous apporter les conseils et l’expertise nécessaires pour concevoir votre installation. Une prestation qui ne ne vous sera pas facturée en sus.

Le coût d’acquisition et d’installation d’une pompe à chaleur

Malgré les aides financières disponibles, le prix de revient d’une PAC reste plus élevé que celui d’une chaudière gaz. 

D’une part, l’investissement initial est plus important. Selon l’Ademe, les prix d’une PAC s’échelonnent de la manière suivante (pour une maison de 110 m²) :

Type de PAC Budget
PAC aérothermique dédiée au chauffage 11 000€ HT (pose comprise) 
PAC géothermique dédiée au chauffage, à capteurs verticaux  13 500 à 15 500€ TTC
PAC géothermique dédiée au chauffage, à capteurs horizontaux  12 800 à 14 000€ TTC

Source : Ademe.

Selon France Gaz Liquides (l'ancien CFBP), le prix d’une chaudière gaz propane est bien moins élevé. Il se situe entre 1 500 et 6 000 €.

D’autre part, les coûts d’installation d’une PAC sont également plus élevés. D’après l’Ademe, l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique (THPE) revient 70% moins cher qu’une installation d’une PAC.

Le coût de l’électricité et de l’abonnement électrique pour la PAC

Certes, une PAC récupère la chaleur de l’air, du sol ou de l’eau (nappe phréatique). Mais elle a besoin d’électricité pour fonctionner. Pour effectuer le bilan économique global d’une PAC, il est donc nécessaire de prendre en compte cette dépense énergétique supplémentaire.

L’abonnement électrique est majoré quand il y a une PAC dans un foyer. La consommation électrique y est supérieure à celle d’un logement chauffé uniquement par des convecteurs électriques. De plus, la puissance de 6 kW est insuffisante pour faire fonctionner une PAC. Il est donc nécessaire de souscrire une offre à 12 kW, soit un surcoût de l’ordre de 30% par rapport à un abonnement classique.

Le gaz propane, lui, n’a pas d’impact sur le type d’abonnement électrique souscrit. Avec la plupart des fournisseurs de propane, il faut tout de même payer un abonnement, mais celui-ci ne concerne pas la seule fourniture d'énergie. Il couvre aussi les services associés, notamment d'installation, d'entretien et de maintenance de la citerne où est stocké le gaz propane. Avec les offres PRIM'EAZY, notre abonnement est compris dans le prix de l'énergie.

Le coût de l'eau chaude sanitaire avec une PAC

La PAC ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire (ECS), vous avez le choix entre deux solutions :

  • Soit vous installez un bloc à proximité, ce qui représente environ 20 à 25% du prix de la pompe à chaleur, en plus de ce premier équipement 
  • Soit vous installez une chaudière et/ou un chauffe-eau gaz.

Cet investissement supplémentaire est à prendre en compte dans votre budget, tandis que le gaz propane permet de couvrir l’ensemble des usages (chauffage, production d’ECS, cuisson). Il convient également prendre en compte le coût des émetteurs de chaleur, qui peut varier selon le type de PAC :

  • Plancher chauffant basse température
  • Radiateurs basse température
  • Ventilo-convecteurs à détente directe
  • Chauffe-eau thermodynamique (CET) en l’absence de PAC double service
  • Etc.

Le coût de l’entretien et de la maintenance des PAC

Peu d’installateurs sont formés pour réparer les PAC. Si votre PAC présente un dysfonctionnement, vous serez éventuellement obligé de faire venir un réparateur spécialisé. Ce qui peut occasionner des frais plus importants et un temps d'attente plus long. A l’inverse, avec le gaz propane, vous bénéficiez d’un réseau d’installateurs et de réparateurs qualifiés implantés partout sur le territoire et présents en proximité.

De plus, le coût de l’entretien d’une PAC est variable et sensiblement supérieur à celui d’une chaudière gaz propane. Selon l’Ademe, l’entretien d’une chaudière gaz coûte en moyenne 110 à 250€ par an, contre 200€ et plus pour une PAC. La différence peut ainsi fluctuer du simple au double.

Potentielles pertes d’énergie (et d’argent) liées au type de PAC

Certains types de PAC, comme la PAC géothermique, présentent un rendement élevé et régulier toute l’année (c'est ce type de pompe à chaleur qui coûte le plus cher à l'achat). Ce n’est pas le cas de la PAC air/eau, par exemple, qui voit sa performance chuter avec la température. Il faut alors compenser cette perte de rendement par une consommation électrique plus élevée. Ce qui vient impacter la facture d’énergie globale annuelle ou mensuelle.

Une installation au gaz propane vous garantit un confort de chauffe et des performances identiques toute l’année. Il faut bien entendu tenir compte des possibles augmentations tarifaires, qui peuvent s'apparenter à celles que l'on connaît pour l'électricité.

À propos de l'installation des pompes à chaleur : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-installer-une-pompe-a-chaleur.pdf

À propos des types de PAC : https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/renovation-par-type/chauffage-renovation-par-type/pompe-a-chaleur-chauffage-renovation-par-type/pompe-a-chaleur-nappe-phreatique-89313.html#item=1

À propos de l'installation des chaudières gaz : http://propane-monamour.fr/chaudiere-fioul-gaz-propane-installation/

À propos des données chiffrées : Ademe - Données estimatives - Guide pratique - Chauffer et mieux moins cher (Septembre 2018) – www.ademe.fr + www.ecologique-solidaire.gouv.fr (2018)

À propos du prix de l'électricité :

Plus d'articles sur le comparatif entre gaz propane et pompe à chaleur