homme verifie etat citerne securite

Citerne de gaz : consigne et sécurité 

Une sécurité optimale

autour de votre citerne gaz

De la distance minimale à respecter à une bonne maintenance, certaine règles sont essentielles à respecter lorsque l'on installe une citerne de gaz. Elles garantissent la sécurité de votre famille et votre foyer. Suivez le guide !

Le gaz propane en toute sécurité

Le gaz en toute sécurité

Si le gaz est une énergie si performante c'est grâce à son important pouvoir de chauffe venant de sa combustion. Qui dit combustion dit forcément produit inflammable. Mais cela ne veut pas dire danger !

Il n’est pas dangereux d’installer une citerne de gaz propane (ou GPL) dans son jardin, tout simplement parce que les citernes ont été conçues pour. Il faut savoir que les citernes sont toutes équipées d’une soupape de sécurité qui permet de laisser échapper la pression automatiquement et de manière sécurisée.
 
Au delà de l'installation, il existe aussi des règles de sécurité que Primagaz applique de manière rigoureuse et d'autres que vous devez appliquer vous aussi, à votre domicile. Ce n'est pas compliqué, suivez le guide !

La sécurité de l'installation

Les techniciens Primagaz sont des professionnels qualifiés et respectent des règles précises lorsqu’ils viennent installer votre citerne de gaz propane. Cela passe notamment par des distances de sécurité à garder entre votre citerne et tout autre élément (votre maison, un abris, des arbres et arbustes, votre véhicule, etc.)

  • Pour les citernes aériennes, la distance de sécurité est de 3m

distances sécurité citerne aérienne

Avec une citerne enterrée, les distances de sécurité sont réduites. Bien sûr, l'accès de votre citerne doit rester libre pour une sécurité optimale et pour faciliter l'accès au livreur de gaz.

  • Pour les citernes enterrées, une distance de sécurité réduite à 1,5m

distance sécurité citerne enterrée

Nos professionnels vous donneront aussi des consignes à respecter une fois l’installation en place. Il s’agit notamment de respecter ces distances de sécurité, même si vous souhaitez réaménager votre jardin. 
  • Bon à savoir : vous ne devez en aucun cas bétonner au-dessus de la citerne enterrée et vous devez contacter Primagaz avant toutes modifications afin de vous assurer que votre projet n’altérera pas votre sécurité ou le bon fonctionnement de votre installation gaz.

La sécurité grâce à la maintenance

Lors d'une livraison de gaz, le livreur procède à des vérifications d’usage. S’ajoute à ces contrôles réguliers, une inspection périodique de sécurité, effectuée par Primagaz, tous les 48 mois. 
 
Les équipements et installations sont eux aussi régulièrement contrôlés dans le cadre de nos offres. Il en est de même pour votre chaudière qui doit être vérifiée à l’occasion de son entretien annuel. Les chaudières gaz sont de toute façon équipées d’un mode sécurité.

Sécurité citerne : qu'est-ce que l'attestation de conformité ?

Défini par l’arrêté du 23 février 2018 (art. 20 à 26), qui remplace l'arrêté du 2 août 1977, le certificat de conformité gaz est un outil au service de la sécurité des usagers du gaz de ville et du propane.  

Il s'agit d'un document administratif obligatoire. Il permet d'attester qu'une nouvelle installation au gaz, ou ayant été complétée ou modifiée par des travaux, répond bien aux normes de qualité et de sécurité attendues par la loi. Il est délivré à la suite de contrôles, qu'un installateur doit obligatoirement réaliser avant de mettre l'installation au gaz (c'est-à-dire, de mettre en service). Ces contrôles, renforcés en 2020, concernent aussi bien la citerne de gaz propane, que votre installation intérieure (chaudière, radiateurs, plaques de cuisson etc...)

Il est applicable pour ces trois types d'installations pouvant être alimentées en gaz propane, tout comme en gaz naturel : 

  1. installation individuelle de gaz : par exemple, lorsque le propriétaire d'un pavillon  passe du fioul au gaz propane, il fait installer une cuve de gaz. Dans ce cas, un certificat de conformité doit être délivré  
  2. installation de gaz à usage collectif : par exemple, lors de la pose d'une citerne propane alimentant 2 appartements
  3. installation intérieure de site de production d’énergie (SPE) : par exemple, lors de la réalisation de l'alimentation en gaz d'une mini-chaufferie

Attestation conformité gaz : à quoi sert-elle ?

Le certificat de conformité gaz est un gage de sécurité pour le propriétaire d’une installation au gaz propane, ainsi que pour son voisinage, mais également pour son locataire (s'il loue un logement chauffé au gaz propane), voire un acheteur potentiel (en cas de vente de la maison).

Il atteste que l'installateur chauffagiste a procédé à tous les contrôles nécessaires avant la mise en service de votre équipement au gaz, et que ce dernier répond bien au normes environnementales et de sécurité attendues. 

  • Bon à savoir : En plus du certificat de conformité, si vous souhaitez louer ou vendre votre bien immobilier chauffé au gaz propane, vous devez faire réaliser un diagnostic par un professionnel certifié. Ce diagnostic doit informer vos futurs locataires ou acheteurs sur les risques liés à l’état de l'installation intérieure de gaz. Il doit impérativement être joint au dossier, avec les autres diagnostics immobiliers obligatoires.

Comment obtenir le certificat conformité gaz ?

Le certificat de conformité gaz vous doit vous être délivré en fin de chantier, par votre installateur-chauffagiste. C'est en effet à lui d'entreprendre les démarches liées à la certification : vous n'avez rien à faire !

Concrètement, votre installateur doit se rapprocher d'un des trois organismes agréés, seuls aptes à délivrer un certificat de conformité : 

  • Qualigaz, 
  • Dekra
  • Copraudit

Si votre installateur est reconnu Professionnel du Gaz (PG), ces organismes peuvent lui laisser la liberté d'établir lui-même et directement le certificat de conformité gaz, sans réaliser de visite de contrôle. Toutefois, Qualigaz effectue régulièrement des contrôles aléatoires, afin de s'assurer que le travail des artisans reconnus Professionnel du Gaz corresponde bien à leur niveau d'exigence.

En revanche, si l'installateur ne dispose pas de cette expertise, ces organismes effectueront obligatoirement un contrôle sur site : si les résultats des travaux sont conformes aux exigences, une attestation de conformité gaz sera délivrée.

Le certificat de conformité gaz engage donc la responsabilité de l’installateur.

  • Bon à savoir : Un certificat de conformité n'a pas de limite de validité, tant que votre installation ne subit pas de changements : veillez à bien le conserver ! Toutefois, si vous modifiez votre installation au gaz propane, vous devrez obtenir un nouveau certificat, qui annule et remplace le précédent. C'est notamment le cas lorsque vous changez de citerne (vétusté, changement de fournisseur), de chaudière...

Ainsi, le certificat de conformité vous assure que l'installation de vos équipements au gaz propane, ou des travaux les ayant impactés, répondent bien aux exigences de qualité et de sureté attendues par les pouvoirs publics. Un élément rassurant et sécurisant, pour vivre en toute sérénité avec le gaz propane ! 

Citerne de gaz : quelles sont les règles de sécurité ?

L'installation de votre cuve de gaz

La zone de sécurité

Vous pouvez bien sûr indiquer à votre installateur vos préférences quant à l’emplacement de votre cuve de gaz. Une citerne aérienne est visible, l'emplacement est donc un point à ne pas négliger.

Avant de lancer les travaux d’installation, il faut prévoir une zone de sécurité de 3 mètres entre le capot de votre cuve et : 

  • toute ouverture d’un bâtiment (votre maison, votre garage, etc.) ;
  • la limite de votre propriété (clôture délimitant votre jardin, limite non matérialisée, voie publique, etc.) ;
    tout appareil électrique (spot, lampadaire, prise électrique, portail électrique, etc.) ;
  • tout lieu de stockage de combustible (bûches de chauffe, bidons de carburant de la tondeuse, etc.) ;
  • tout lieu de stationnement d’un véhicule à moteur ;
  • tout appareil produisant de la chaleur ou une flamme (barbecue, parasol chauffant, torche, etc.).

Cette zone de sécurité peut être réduite à 1,5 mètre si votre citerne est séparée par un mur plein. Cependant, la distance doit rester de 3 mètres avec des appareils électriques.

  • Important ! Une fois votre citerne de gaz installée, gardez les bons gestes sécurité : ne pas fumer ni téléphoner à proximité. 

Un accès apparent à votre citerne

Lors de l'installation, pensez à libérer un espace d'au moins 60 centimètres autour de votre cuve. Cet espace sert à faciliter les livraisons de gaz et les inspections.

Le véhicule n’a pas besoin de se placer tout près de votre réservoir mais il doit pouvoir se garer à au moins 35 mètres de celui-ci. 

  • À noter : vous aimeriez planter une haie près de votre citerne ? Mieux vaut prendre de la marge car les arbustes vont pousser.

Le support de votre citerne 

Votre citerne doit reposer sur des supports en matériaux incombustibles (une dalle de béton armé par exemple) spécialement conçus pour supporter son poids en eau, à savoir 3,4 tonnes pour une cuve d’une tonne pleine. Aussi, votre citerne doit être posée à plat, horizontalement.

Si votre terrain est en pente, votre réservoir peut être en partie encastré, au maximum sur 75 % de son périmètre.

Le raccordement de votre citerne aérienne

Le raccordement de votre cuve à votre circuit domestique de gaz doit lui aussi être conforme aux prescriptions réglementaires. Après une série de contrôles, (notamment sur l’étanchéité) effectués par votre installateur, vous obtenez un certificat de conformité de votre installation validé par un organisme habilité. Tout est alors prêt pour votre première livraison de gaz.

L'aspect extérieur de votre réservoir

Pour résister à tous les temps (pluie, ensoleillement, gel, etc.), une citerne de gaz aérienne est traitée contre la corrosion et recouverte d'une peinture de protection.

Même si c'est tentant, il est interdit de la repeindre sa citerne car sa couleur blanche a été choisie pour son faible pouvoir absorbant. Le but est de limiter l’accumulation de chaleur par grand soleil.

Vous ne pouvez pas non plus recouvrir votre réservoir de gaz de plantes ou de tissus ni l’encastrer dans une cour. Seule option autorisée : des écrans qui se retirent facilement si besoin pour camoufler votre citerne. 

Les contrôles de votre cuve de gaz

Une citerne aérienne est programmée pour vivre plus de 40 ans. Afin de pouvoir vous assurer près d’un demi-siècle de bons et loyaux services, votre installation doit être contrôlée régulièrement.

À chaque livraison de gaz

Le chauffeur-livreur vérifie :

  • l’état de la cuve (absence de chocs, propreté, état du capot, peinture, etc.) ;
  • le fonctionnement de la jauge magnétique ;
  • l’état des différents organes (soupape, robinet de départ gaz, etc.) ;
  • la présence du piquet de terre (prise de terre permettant d’évacuer l’électricité statique accumulée) et son bon raccordement à la citerne ;
  • le raccordement.

En cas d’anomalie, il vous propose des solutions (dégager l’accès, nettoyer la cuve, etc.). Le professionnel peut aussi décider d’interrompre les livraisons de gaz s’il estime que l’installation n’est pas conforme aux exigences de sécurité.

L’inspection périodique 

Elle est obligatoire, tous les 4 ans. Cette inspection, réalisée par un professionnel, permet de vérifier : 

  • le bon état des accessoires sous pression (jauge, robinet départ gaz, clapet, etc.) ;
  • le bon état et la conformité de la soupape ;
  • que l’implantation et l’environnement de la citerne sont toujours conformes.

À la fin de l’inspection, un compte-rendu vous est remis. Il indique plusieurs éléments :

  1. les examens effectués sur la cuve ;
  2. les interventions réalisées ou à planifier sur les équipements et accessoires ;
  3. l’évaluation de l’implantation et de l’environnement de la citerne.

La requalification du stockage

Tous les 10 ans, les citernes de gaz subissent un examen approfondi pour déterminer si elles sont toujours en bon état de marche. 

C’est ce qu’on appelle la requalification. Seul un échantillon de chaque lot de fabrication est testé. Dans le cas où votre cuve a besoin d’être examinée, elle est reprise par votre fournisseur de gaz qui la remplace gratuitement par un nouveau modèle. Si elle passe les tests, toutes les citernes du lot sont autorisées à être utilisées 10 ans de plus.

Qui organise et paie l’inspection obligatoire et la requalification ? 

C’est au propriétaire de la cuve de les prendre en charge. Dans 97 % des cas, le fournisseur de gaz est propriétaire de la citerne. En tant que locataire, votre présence n’est pas obligatoire lors de l’inspection périodique mais vous devez rendre votre réservoir de gaz accessible.

Si vous faites partie des 3 % de clients qui ont acheté leur cuve, il est de votre responsabilité de planifier ainsi que de financer l’inspection obligatoire et la requalification.

L'odeur du gaz : une sécurité renforcée

Pensez-vous que le gaz propane a naturellement cette odeur caractéristique ?
Et bien non ! Il s’agit en fait d’un additif, le mercaptan, que l’on ajoute au propane pour lui donner une odeur et permettre sa détection olfactive. 
 
En cas de doute autour d’une potentielle fuite de gaz : éliminez toutes les sources inflammables à proximité, coupez le robinet de gaz, ouvrez les fenêtres et composez le numéro d’urgence Primagaz (24h/24 - 7j/7) à l’extérieur de votre domicile :