Covid 19 : la continuité des approvisionnements et livraisons gaz est assurée. Plus d'infos sur notre page dédiée.

Prix du chauffage domestique

Quelles sont les dépenses énergétiques du chauffage dans une maison ?

Prix du chauffage domestique

Dans une maison, le chauffage est un élément essentiel du confort. Saviez-vous que les dépenses énergétiques de chauffage représentent environ 60% de la consommation totale d’énergie pour un foyer ? Comment se traduit concrètement ce chiffre fourni par l'Ademe ?

Les dépenses énergétiques du chauffage domestique

Les dépenses énergétiques liées au chauffage domestique se décomposent en quatre grand postes :

  • Le coût de l'énergie. Il s’agit du prix du kWh. Le prix du chauffage peut varier en fonction de différents facteurs, tels que la demande, le niveau des stocks, le coût de l’acheminement ou encore le contexte géopolitique. Ces facteurs peuvent différer selon le type d’énergie qui équipe la maison : fioul, gaz, électricité, etc.
  • Les abonnements et services fournis par le distributeur. Lorsque vous vous chauffez au gaz propane, par exemple, vous souscrivez un abonnement qui comprend l’ensemble des frais annexes à la livraison de gaz : maintenance, entretien, etc. 
  • Les équipements, la maintenance et les réparations potentielles. Certaines énergies nécessitent un investissement initial : achat d’une chaudière, acquisition d’une citerne… En fonction de l’énergie choisie et des contraintes réglementaires, notamment, vous aurez peut-être à faire face à certaines dépenses d’entretien et/ou de réparation année après année.
  • Les travaux de rénovation énergétique annexes. Afin de maximiser les gains énergétiques, il est souvent recommandé de réaliser des travaux d’isolation dans le logement. Il faut également parfois prévoir des dispositifs pour limiter les nuisances liées à certains modes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire. La pompe à chaleur aérothermique, par exemple, peut s’avérer bruyante à l’usage et justifier l’installation d’un écran anti-bruit ou la pose sur des plots anti-vibratiles. 

Le chauffage : un poste de dépenses important dans l’habitat

Selon l’Ademe, le chauffage est le plus gros poste de consommation d’énergie dans l’habitat. Il représente en moyenne 59 % de la consommation totale d’énergie. Cependant, cette part peut atteindre 70 à 75 % d’après le même organisme.

Un ménage consacre en moyenne 8,5 % de son budget annuel à ses factures d'énergie. Cela représente environ 2 900 euros par an. 

Les grands déterminants des dépenses de chauffage dans une maison

La performance énergétique du logement est le facteur n°1 qui influe sur les dépenses de chauffage. Par le toit, par les murs, par les fenêtres : les pertes de chaleur peuvent s’additionner et peser sur la consommation finale. D’où l’importance de bien isoler l’habitat. Le choix des équipements peut également avoir une incidence. Ainsi, les chaudières basse température ou à condensation peuvent permettre d’atteindre un meilleur rendement énergétique. 

D’autres éléments peuvent entrer en ligne de compte, tels que :

  • Le « mix énergétique », c’est-à-dire la répartition entre les énergies traditionnelles et les énergies renouvelables (EnR) dans la fourniture d’énergie. Introduire une part d’EnR peut permettre de diminuer les dépenses, à condition d’être en capacité d’amortir l’achat des équipements (pompe à chaleur, panneaux solaires, etc.) sur une durée raisonnable.
  • Les usages énergétiques du foyer. Si vous choisissez de chauffer votre maison à une température élevée, il est logique que cela se répercute sur vos dépenses de chauffage.
  • Le pilotage des consommations d'énergie. Effectuer un suivi régulier des consommations énergétiques domestiques peut permettre de repérer des pics de consommation et mettre en place des actions correctrices.  

5 astuces pour réduire le prix du chauffage dans sa maison

  1. Choisir et adapter la température. Baisser le chauffage  d’1°C permet de réduire la consommation de 7 % selon l’Ademe.
  2. Isoler son logement. Par exemple, un toit mal isolé peut être à l’origine de 25 à 30 % des pertes de chaleur dans une maison de 1974.
  3. Améliorer le chauffage central (isoler les tuyaux, chauffer la salle de bain au bon moment et surveiller sa consommation d’eau chaude, installer une programmation et une régulation, etc.)
  4. Compléter son installation de chauffage central (chauffage d’appoint au bois, chauffe-eau solaire ou thermodynamique, etc.)
  5. Entretenir et/ou changer sa chaudière. Une chaudière régulièrement entretenue représente 8 à 12 % d'énergie consommée en moins. 

D'autres articles sur les économies d'énergie à la maison