Retour au sommaire

25/05/2021 Actus Primagaz

France Relance : quelles aides pour les professionnels dans le domaine de l’énergie ?

Plan de relance dans le monde de l'énergie
Le plan de relance mis en place par le gouvernement pour faire face aux conséquences économiques et financières de la crise sanitaire comporte plusieurs mesures liées à la gestion et aux économies d’énergie. Lesquelles ?

Les mesures annoncées dans le cadre du plan France Relance visent notamment à accompagner les TPE/PME et ETI dans l’atteinte des objectifs de performance énergétique fixés dans le cadre de l’Accord de Paris pour le climat.

Ces mesures sont articulées autour de quatre axes principaux :

  • La communication et le partage d’expériences entre entrepreneurs
  • Le diagnostic et l’identification des pistes
  • Le financement
  • L’innovation.

Des actions de communication et de partage entre entrepreneurs

Afin de fédérer les entrepreneurs engagés pour le climat, le gouvernement lance la Communauté du coq vert. Ce collectif rassemble des professionnels ayant déjà conduit une démarche exemplaire sur le plan environnemental. Ces "éclaireurs" peuvent être des entreprises qui ont déjà suivi un programme de transformation écologique soutenu par Bpifrance ou l'Ademe ou bien des fournisseurs de solutions technologiques écologiques (dont les producteurs d'énergies renouvelables).

Dans la Communauté du coq vert, on retrouve notamment le groupe familial GPA. Ce spécialiste du recyclage de véhicules hors d'usage en pièces d'occasion présente aux entrepreneurs intéressés son projet d'installer 12 000 m² d'ombrières photovoltaïques au-dessus de parkings automobiles.

Autre exemple, celui de Groupe Cheval. L’opérateur de travaux publics a, lui, modifié sa gouvernance en ouvrant des comités stratégiques ou des groupes de réflexion à des personnes externes à l'entreprise, des fournisseurs, des clients, des partenaires financiers ou des politiques en vue d’associer toutes les parties prenantes. Identifiés par l’emblème du coq vert, les professionnels qui rejoignent la Communauté bénéficient de la possibilité d’entrer en relation et d’échanger avec leurs pairs sur les sujets liés aux économies d’énergie – mais pas seulement –, d’une formation à la transition écologique et environnementale (TEE) et d’une mise en visibilité de leurs actions. Dans ce cadre, ils ont accès à un kit de communication spécifique.

Parallèlement, deux accélérateurs d’entreprises sont mis en place ou renforcés.

  • Le premier d’entre eux est l’Accélérateur Transition Energétique, qui permet de combiner conseil, formation et mise en réseau. Cette initiative fera l’objet d’une deuxième promotion après le succès de la 1ère promotion qui avait réuni 29 PME en 2019. Un appel à manifestation d’intérêt a été publié fin 2020. Les entreprises sont invitées à postuler avant le 16 juin 2021. Pour pouvoir postuler, il faut être industriel de l’offre ; producteur, exploitant et fournisseur d’énergie ; ou société de services énergétique. Des critères de taille, de chiffre d’affaires ou encore d’ancienneté sont ensuite appliqués. Les entrepreneurs lauréats peuvent bénéficier de conseils, à travers un diagnostic approfondi suivi d’un parcours de conseil individuel pour identifier et activer les leviers de croissance. Les professionnels sont également accompagnés à travers la formation (sessions présentielles collectives en partenariat avec une grande école et formations digitalisées) et la mise en réseau (accès privilégié au réseau d’entrepreneurs et de partenaires de Bpifrance).
  • Le deuxième accélérateur est l’Accélérateur décarbonation. Déployé par Bpifrance et l’Ademe en vue d’accompagner des entreprises de tous secteurs d’activité dans des projets de transition bas carbone, il se distingue de l’Accélérateur Transition Energétique qui est consacré à la TEE de façon générale. Un appel à manifestation d’intérêt a été publié en avril 2021. Les entreprises sont invitées à candidater avant le 19 juin 2021. Comme pour le premier accélérateur, les 15 entreprises sélectionnées doivent répondre à des critères de taille, de chiffre d’affaires et d’ancienneté notamment. Les entreprises récompensées peuvent recevoir un accompagnement sous forme de conseil (30 jours incluant un diagnostic 360 ACT de 10 jours, et 20 jours supplémentaires pour établir un plan d’action et un appui au déploiement de ce plan), de formation (en présentiel avec 8 sessions de 1 journée chacune dispensées par une grande école) et de mise en relation à travers la promotion regroupant 15 entrepreneurs et l’accès aux réseaux de Bpifrance et de l’Ademe.

Toujours sur le volet communication, le dispositif "Entreprises engagées pour la nature/Act4Nature France" sera promu auprès des PME.

De nouveaux outils de diagnostic et d’identification des solutions

Un autodiagnostic appelé le Climatomètre et développé en partenariat avec Bpifrance est mis gratuitement à la disposition des PME et des ETI pour leur permettre :

  • D’évaluer leur degré de maturité face aux enjeux environnementaux
  • De recevoir des recommandations personnalisées
  • D’accéder à des ressources complémentaires en vue d’alimenter leur démarche écoresponsable
  • D’être redirigées vers des formations en ligne ou des outils de financement.

Par ailleurs, le dispositif "DIAG ECO FLUX", lancé conjointement par l’Ademe et Bpifrance, s’adresse aux PME de plus de 20 salariés. Proposé à un tarif avantageux, défini en fonction de la taille de l’entreprise, ce diagnostic a pour but de cibler des pistes concrètes d’optimisation des flux (énergie, eau, matières et déchets).

De nouveaux outils de financement pour accélérer la transition énergétique

Le prêt vert Ademe-Bpifrance est lancé afin d’accompagner les PME dans le financement de projets visant à :

  • Optimiser les procédés, ou améliorer la performance (énergie, eau, matière,) afin de mieux maîtriser ou de diminuer les impacts sur l’environnement
  • Favoriser la mobilité « zéro carbone » pour les salariés, les marchandises et les produits
  • Innover pour mettre sur le marché des produits ou des services en matière de protection de l’environnement et de recyclage
  • Produire des énergies nouvelles.

Le prêt Economies d’Energie (PEE) est lancé par Bpifrance dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Il concerne les TPE et PME de plus de 3 ans (ou créées pour la reprise d’un établissement de plus de trois ans) et financièrement saines. Il peut financer le matériel et les travaux indissociablement liés pour des travaux dans des domaines variés (éclairage, froid, chauffage, climatisation, motorisation électrique…).

Des actions de soutien à l’innovation pour la transition écologique

Les TPE et PME, ainsi que l’ensemble des entreprises, sont incitées à innover pour revoir leurs produits et services, leur façon de produire ou encore leurs modes de distribution et de recyclage. Dans cette perspective, un nouvel appel à projet pour l’intégration de matières plastiques recyclées a été lancé. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 15 septembre 2022. En outre, un programme "Volontariat territorial en entreprise" permettra aux étudiants et jeunes diplômés d’appuyer les entreprises dans leurs démarches de transition écologique.

Au total, une enveloppe de 100 milliards d’euros est attribuée au financement de projets d’avenir dans le cadre du plan France Relance. Au-delà de la transition énergétique, ce plan entend financer d’autres projets liés, par exemple, à la formation ou à la cohésion sociale.


15/07/2021 • Actus Primagaz

Mise en place d'une citerne de gaz et distances de sécurité

En 30 minutes, vous saurez tout sur la mise en place d'une citerne de gaz avec ses étapes clés, vous connaitrez aussi les modèles de citernes les plus…

Lire l'article

05/07/2021 • Actus Primagaz

Une aide pour développer le tourisme durable

Pour accompagner les opérateurs de tourisme dans le développement du tourisme durable dans les territoires ruraux, une nouvelle aide est désormais disponible.

Lire l'article