Covid 19 : la continuité des approvisionnements et livraisons gaz est assurée. Plus d'infos sur notre page dédiée.

GPL : formule, masse, densité...

Les caractéristiques techniques du propane en détails

Les caractéristiques techniques du gaz propane

Le propane, et son cousin le butane, sont tous les deux des gaz utilisables en tant que combustible et carburant. Ils sont particulièrement pratiques à transporter et stocker car disponibles sous forme liquéfiée : ce sont des GPL (gaz de pétrole liquéfié). Mais leurs caractéristiques techniques ne s'arrêtent pas là.

Les propriétés chimiques et formule du propane

Le propane est un GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié), tout comme l'est le butane. Il faut savoir que ces gaz sont à l'état gazeux dans des conditions naturelles (pression atmosphérique de 1 bar et température ambiante de 15°C). Lorsqu'ils sont "liquéfiés", grâce à divers procédés industriels, ils deviennent donc des GPL.

Ce changement d'état (du gazeux au liquide) permet de les transporter et les stocker facilement dans des bouteilles ou des citernes/cuves. Contrairement au méthane, principal composant du "gaz naturel", ce changement d'état se fait plus facilement pour le butane et le propane :

  • Le butane se liquéfie dès 0°C (pression atmosphérique 1 bar)
  • Le propane se liquéfie dès -42°C (pression atmosphérique 1 bar) et se conserve donc très bien dehors peu importe la saison. Son stockage à l'extérieur est d'ailleurs une obligation de sécurité.
  • Le méthane se liquéfie seulement à -161°C (pression atmosphérique 1 bar) ou -82°C sous haute pression (47 bar). Pour cette raison, le GNL (gaz naturel liquéfié) ne sera pas utilisé par des particuliers mais plutôt des industriels, qui ont la capacité d'héberger un stockage cryogénique nécessaire au maintien de cette forme liquéfiée.

Formules du propane et du butane

Si le butane et le propane ont en commun d'être composés d'hydrogène et de carbone, leurs molécules sont tout de même différentes : le butane est composé de 4 atomes de carbone et de 10 atomes d’hydrogène (C4H10) et le propane de 3 atomes de carbone et de 8 atomes d'hydrogène (C3H8).  Ces deux gaz sont donc bien différents l'un de l'autre, même si les usages sont globalement similaires.

En savoir plus : La différence entre le butane et le propane.

Des usages selon les caractéristiques des gaz ?

Le propane et le butane peuvent être utilisés en combustible (chauffage, eau chaude sanitaire et cuisson). Le GPL peut aussi être un carburant, disponible pour des voitures bi-carburations (essence et GPL). 

Butane et propane peuvent être utilisés par des particuliers mais aussi des professionnels ou collectivités pour les mêmes usages. En revanche, pour des activités industrielles ou dans le secteur du transport, d'autres gaz plus adaptés sont disponibles : le GNL (gaz naturel liquéfié), le GNC (gaz naturel comprimé), etc.

En savoir plus : Quel gaz choisir en fonction de ses besoins ?

La provenance du propane et du butane

Le propane et le butane sont des "sous-produits" naturels. Cela signifie qu'ils sont des gaz "secondaires", la conséquence d'une production principale (gaz naturel, carburant, biocarburant). Pour les obtenir, il est nécessaire de réaliser une action de traitement d'une énergie (combustible ou carburant) principale. Il y a trois origines pour le GPL :

  • Les champs gaziers : environ 2/3 des GPL sont récupérés consécutivement à l'extraction de gaz naturel. Non traité, le gaz naturel contient plusieurs gaz appelés "liquides de gaz naturel" (LGN) : 5% de ces gaz sont des GPL.
  • Le raffinage du pétrole brut : environ 1/3 des GPL sont issus des nombreuses étapes du raffinage du pétrole, notamment lors de la fabrication de diesel, essence, etc.
  • Le raffinage de biocarburants : une part de plus en plus importante de la production de GPL provient de sources 100% renouvelables. Primagaz distribue du biopropane depuis 2018 grâce à un procédé nommé "hydrotraitement". Ce procédé est appliqué sur des intrants d'origine agricole (huiles végétales) et d'huiles recyclées. De la même manière que pour le raffinage, des GPL sont obtenus parallèlement à une production principale (par exemple : le biodiesel). 

Propane et sécurité : des caractéristiques rassurantes

Oui le propane et le butane sont inflammables ; c'est d'ailleurs grâce à cette combustion que ces gaz détiennent leur forte performance de chauffe. Les risques d'explosion sont très présents dans l'imaginaire collectif... pourtant, plusieurs caractéristiques techniques du propane et du butane sont rassurantes par rapport à cette idée reçue sur la dangerosité du propane :

  • Les GPL sont stockés dans des emballages totalement adaptés, sécurisés et contrôlés (soit à chaque emplissage pour les bouteilles, soit à chaque livraison pour les citernes)
  • Les installations gaz (citernes/cuves) sont fixes. Sans mouvement ou actions autres que le remplissage et la maintenance, il n'y a aucune raison que l'installation perde en sécurité. Le mouvement est plus régulier sur les bouteilles butane et propane : c'est pour cette raison qu'il y a des règles de sécurité, notamment sur leur transport.
  • Il faut savoir que la combustion (et donc l'inflammation) du butane et du propane n’est possible que si le pourcentage de gaz dans l’air se situe entre 2 et 10 %. Une fourchette très restreinte. Elle est notamment plus élevée pour le gaz naturel, (entre 5% et 15%) ou encore l'hydrogène (4% à 75%). 
  • Le propane commercialisé répond à des caractéristiques et une composition particulières dictées par le Gouvernement, cette énergie est donc sécurisé, tant dans son transport et son stockage que par sa composition technique. 
  • Le gaz (qu'il s'agisse de butane, propane ou méthane) est naturellement sans odeur. En cas de fuite, il est donc en principe impossible de les déceler... sauf que les professionnels du gaz ajoutent des traceurs odorisants (du mercaptan ou du THT) pour rendre le gaz repérable. Grâce à ce procédé, la sécurité est assurée : une fuite ? Vous le savez et vous pouvez agir tout de suite.

Comment être certain que le gaz est odorant ?

Ces traceurs ne représentent que quelques gouttes dans plusieurs mètres cubes de gaz. Par ailleurs, cette dose est mesurée et contrôlée au moins une fois par an à différents points des chaînes logistiques, afin de vérifier que la concentration ne faiblit pas tout au long du réseau de distribution.  L'odeur doit en effet être perçue par notre odorat même lorsque la présence de gaz dans l’air ne représente que 20% de la limite inférieure d’explosivité.

En savoir plus : Les 6 idées reçues sur le propane qu'il faut oublier.

Le propane peut-il se périmer ?

La réponse à cette question est très simple : le propane, tout comme le butane, sont impérissables. Une bouteille de gaz sera donc utilisable à vie, d'autant plus si elle est conservée dans de bonnes conditions. 

De la même façon, votre gaz propane en citerne ne peut pas devenir inutilisable même s'il reste des années dans la cuve. Il ne tourne pas, ne devient pas moins performant.

Un autre avantage caractéristique des GPL.

D'autres articles sur la définition du gaz propane