Comment réagir en cas de fuite ou d'odeur de gaz ?

Une odeur de gaz suspecte implique une grande prudence. En effet, il peut s'agir d’une fuite de gaz qui peut avoir des conséquences sur votre santé (maux de tête, fatigue…) et votre sécurité (risque d’incendie, d’explosion…). Alors, comment détecter une fuite de gaz ? Comment agir lorsqu’on est confronté à une fuite ? Quelles sont les consignes à respecter et les attitudes à adopter ?

Comment détecter une fuite de gaz ? Les signes à surveiller

La détection d’une fuite s’effectue tout d’abord de manière olfactive. En effet, c’est grâce à l’odeur du gaz que l’on peut être alerté d’une potentielle fuite. À l’origine, le gaz (qu’il s’agisse du propane, butane ou du gaz naturel) est totalement inodore : il n’a absolument aucune odeur. C’est justement pour la sécurité des utilisateurs de gaz que l’on ajoute un additif, le mercaptan. Ainsi, cette odeur caractéristique du gaz à l’extérieur de votre logement ou au niveau des raccordements peut être le signe d’une fuite de gaz. D’autres éléments peuvent aussi vous alerter : un sifflement provenant de la citerne peut également être le signe d’une fuite de gaz.  

À noter : si vous le souhaitez, vous pouvez vous équiper d’un détecteur de monoxyde de carbone qui émet une alarme en cas de risque.


Je sens une odeur de gaz, que faire ?

Avant de vous alerter, sachez qu’une odeur de gaz peut avoir plusieurs origines. En effet, lors de la livraison du gaz, il se peut que vous sentiez momentanément une odeur de gaz. C’est tout à fait normal. De même, lorsque votre citerne est vide, une odeur de gaz peut aussi survenir : l’additif, qui donne au gaz son odeur si particulière, peut remonter et être perçu. Si l’odeur est persistante, il s’agit peut-être d’une fuite de gaz.

Si vous disposez d’une bouteille de gaz et que vous sentez une odeur de gaz, rendez-vous sur cette page : Que faire en cas de fuite d’une bouteille de gaz ?

Fuite de gaz : quelles sont les consignes de sécurité à respecter ?

Vous avez constaté une fuite de gaz dans votre jardin ? Il s’agit d’une urgence. Avant toute chose et pour des questions de sécurité, éloignez-vous de la citerne ou de la zone suspecte pour passer votre appel. Limitez également tous les risques de sources inflammables (allumer une cigarette, utiliser une lampe torche…) à proximité de la fuite. Une fois en sécurité, contactez sans plus attendre le numéro vert, gratuit et disponible 24h/24 et 7j/7 mis en place par Primagaz : 0 800 114 477. Un opérateur enverra un technicien sur place dans les plus brefs délais et vous informera des consignes de sécurité à suivre.

  • Si l’odeur de gaz est à l’intérieur de votre logement, ouvrez les fenêtres pour aérer et favoriser la dispersion du gaz.
  • Si vous le pouvez, coupez le gaz en fermant le volant rouge du robinet d’utilisation de gaz qui se trouve sous le capot de la citerne.
  • Quittez le logement en laissant les portes ouvertes pour faciliter l’intervention du technicien.
  • Limitez toutes les sources inflammables autour de la zone suspecte : n’allumez pas de cigarette avec un briquet, évitez d’utiliser tout appareil ou élément électrique à proximité de la fuite de gaz (appareil électrique, lampe torche, téléphone, interrupteurs…).
  • Une fois que vous êtes en sécurité et que vous vous êtes éloigné de la fuite potentielle, contactez immédiatement le numéro d’urgence gaz Primagaz : 0 800 114 477. Primagaz dépêchera un technicien sur place pour sécuriser votre installation.

Si vous voyez des flammes ou qu’un incendie s’est déclaré, appelez directement le 112. Ce numéro d’appel d’urgence est disponible gratuitement, à tout moment, dans toute l’Union Européenne. Là encore, ne téléphonez pas à proximité du sinistre et respectez toutes les règles de sécurité.


Comment limiter les risques de fuite de gaz ?

Pour réduire les risques de fuite de gaz et assurer votre tranquillité, respectez l’ensemble des consignes de sécurité liées à l’installation d’une citerne : 

  • Garantissez l’accès à votre citerne pour la livraison et les contrôles du chauffeur-livreur. À chaque passage, il vérifie l’état général de votre citerne et de ses différents organes pour s’assurer de la conformité et du respect des exigences de sécurité d’une installation de gaz
  • Ne tentez pas de repeindre ou de recouvrir votre citerne avec des plantes ou des tissus : son revêtement est spécialement traité pour assurer la sûreté de l’installation et son accès doit être dégagé. 
  • Aussi, contrôlez régulièrement l’état de votre installation (état des tuyaux de raccordement, notamment) et gardez son support stable. 
  • Vous êtes propriétaire de votre propre citerne ? Pensez à planifier l’inspection obligatoire de votre installation tous les 4 ans.
  • Vous disposez d’une chaudière à gaz ? Pour rappel, votre chaudière gaz doit faire l’objet d’un entretien obligatoire chaque année. Ce dernier doit être réalisé par un professionnel qui garantie ainsi la sécurité de votre installation. Il s’agit d’une obligation légale. Vous êtes locataires ? C’est à vous d’organiser cette révision annuelle.