L'entretien de la chaudière obligatoire

Chaudière gaz : son entretien est obligatoire pour une sécurité optimale

Entretien obligatoire d'une chaudière gaz

Vous êtes équipé d’une chaudière au gaz : sachez qu’un entretien annuel auprès d’un professionnel est obligatoire et ce n’est pas par hasard ! 

L'entretien de votre chaudière : une obligation annuelle

Que vous possédiez une chaudière à gaz classique, à basse température ou à condensation, qu’elle soit neuve ou ancienne, il est obligatoire de la faire entretenir tous les ans (selon le décret n 2009-649 du 15 septembre 2009).

Le bon conseil

Pour un meilleur suivi d’entretien, quelques vérifications rapides peuvent être réalisées régulièrement entre deux maintenances annuelles : 

  • La vérification du bon fonctionnement des radiateurs pour savoir quand les purger
  • La surveillance de la veilleuse pour savoir s'il y a une bonne combustion

Même si cette obligation d’entretien est légale, il ne faut pas voir ce rendez-vous annuel comme une contrainte. Au contraire, une maintenance régulière de votre chaudière à gaz est la condition pour faire des économies tout en assurant votre sécurité ainsi que celle des membres de votre foyer.


En effet, en faisant réviser votre matériel tous les ans, votre chaudière consomme moins d’énergie. Selon l’ADEME*, l’optimisation des performances d’une chaudière résultant de l’entretien permet des économies d’énergies de l’ordre de 8 à 12% par rapport à une chaudière non entretenue. 

Votre chaudière produit également moins de particules polluantes, notamment de CO2, si elle est entretenue régulièrement*. 

De plus, sa durée de vie est plus longue : une chaudière entretenue convenablement peut fonctionner jusqu’à 20 ans. 

En faisant changer les pièces usagées au bon moment et en faisant nettoyer votre équipement tous les ans si nécessaire, vous évitez en outre plus facilement les pannes : un bon point pour esquiver les interruptions malvenues de chauffage l’hiver ! 

Plus important encore : vous garantissez votre sécurité et celle de vos proches. Seul un entretien régulier permet de vérifier que tout est en état de marche et d’éviter les risques (entre autres d’intoxications au monoxyde de carbone).

Propriétaires, locataires, copropriété : qui fait quoi ?

Propriétaires, vous êtes responsable de l’entretien de votre chaudière ; c’est donc vous qui devez prendre l’initiative de contacter l’expert une fois par an ou de souscrire à un contrat d’entretien. Si votre chaudière est collective, son entretien est généralement géré par le syndicat des copropriétaires de votre immeuble ou lotissement de maisons individuelles. 

Locataires, vérifiez votre bail ! Il se peut que ce dernier précise à qui incombe cette responsabilité : ce n’est pas obligatoirement vous. 

Attention !

La loi ne prévoit pas de sanctions en cas de défaut d’entretien mais cela n’est pas sans conséquences pour autant.

  • Vous êtes propriétaire ? En cas de sinistre lié au dysfonctionnement de votre chaudière, votre compagnie d’assurance vous demandera un certificat d’entretien de moins d’un an. Si vous n’êtes pas en mesure de le fournir, votre compagnie d’assurance peut refuser de prendre en charge le sinistre ;
  • Vous êtes locataire ? Votre bailleur est en droit de prélever, sur votre dépôt de garantie, le coût de l’entretien ou du remplacement d’une chaudière en cas de défaut d’entretien durant la location.

Entretien d'une chaudière à gaz : signez un contrat d'entretien !

Pour une question de coût et de praticité, vous pouvez opter pour un contrat d’entretien avec un professionnel du gaz. Il existe de nombreuses possibilités quand vous souscrivez : certains contrats sont basiques et comprennent seulement la visite annuelle, d’autres sont plus larges avec du dépannage, des durées d’intervention plus courtes ou encore la prise en charge de pièces.


Définissez donc votre besoin et consultez toutes les offres disponibles pour choisir la plus adaptée à vos besoins et à votre énergie. 


En moyenne, les coûts annuels d’une maintenance avec un contrat d’entretien s’élèvent entre 80€ et 130€ TTC pour une chaudière à basse température, et entre 140€ et 190€ TTC pour une chaudière à condensation. Il faudrait compter entre 100€ et 160€ pour la révision simple d’une chaudière à basse température sans contrat d’entretien.

Quand prévoir l'entretien de sa chaudière ?

La seule obligation précisée par la loi est d’entretenir sa chaudière une fois par an. Aussi, celui à qui revient la responsabilité de l’entretien peut choisir le moment de l’année qui lui convient le mieux pour réaliser cette maintenance. L'entretien annuel de votre chaudière gaz auprès d'un professionnel est obligatoire. Vous pouvez choisir le moment de l'année qui vous convient le mieux pour réaliser cette maintenance. Selon votre situation, le moment idéal peut varier. Toutefois, les mois du printemps et de l’été se prêtent en général mieux à la réalisation de l'entretien annuel. Il y a plusieurs raisons à cela, suivez le guide ! 

Évitez de tomber en panne de chauffage en plein hiver !

Privilégier l’entretien annuel de votre chaudière au printemps ou à l’été vous permet d’anticiper le futur rallumage de votre appareil. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises au moment de remettre votre chauffage en route, souvent en automne ou en hiver. 

Donnez-vous le temps de procéder sereinement aux changements nécessaires 

Si le chauffagiste constate un dysfonctionnement au moment de la maintenance au printemps ou en été, il aura le temps de procéder aux remplacements sans urgence. Ainsi, quand le changement concerne des pièces qui ont souffert pendant la période de chauffe, il sera possible, si nécessaire, de commander les pièces de rechange plus sereinement. Votre chauffagiste vous conseille de changer de chaudière ? Faire votre maintenance au printemps ou à l’été vous laisse le temps de bien réfléchir au modèle idéal pour votre maison, de vous renseigner sur les aides possibles, de monter vos dossiers de demande d’aide…

Obtenez un rendez-vous plus facilement

Vous obtiendrez en outre plus facilement un rendez-vous avec un professionnel du gaz à la belle saison. Ils sont en effet bien plus disponibles qu’en hiver, période pendant laquelle ils priorisent leurs interventions sur les réparations de pannes. Ils sont par ailleurs plus libres qu’en automne, où ils sont très sollicités par les propriétaires de chaudière souhaitant faire réviser leur matériel juste avant la période de chauffe.

Faites la maintenance annuelle de votre chaudière sans altérer votre confort

Enfin, il faut savoir qu’avant toute manipulation, la chaudière doit être impérativement éteinte. Cela signifie que durant la révision, le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire seront coupés. Aussi, faire la révision annuelle en dehors de la période de chauffe impacte moins le confort des habitants dans la mesure où le besoin de chauffage se fait peu ressentir au printemps ou à l’été ! 

 

Le bon conseil 

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un professionnel chauffagiste au moins 6 mois à l’avance : ils peuvent avoir des plannings très chargés. 

Qui doit réaliser l'entretien de votre chaudière ?

Selon le décret du 9 juin 2009, la maintenance annuelle d’une chaudière doit être réalisée par un professionnel possédant les qualifications requises. Le chauffagiste auquel vous faites appel doit être adhérent à la charte Qualisol notamment.


Mais rassurez-vous ! Les chaudières gaz sont faciles d’entretien et Primagaz possède un réseau de partenaires possédant les qualifications professionnelles prévues par la loi pouvant se charger de l’entretien annuel. 

Que doit vérifier le professionnel durant l'entretien ?

Lors de sa visite, l’artisan chauffagiste vérifiera en détail l’installation, c’est-à-dire : 

  • La chaudière en elle-même ;
  • Les éléments de raccordements ;
  • Le dispositif d’évacuation des fumées ;
  • Le circuit de chauffage de la maison (y compris radiateurs).

    Une visite d’entretien comprend à minima toutes les opérations définies par la norme AFNOR NF X 50-010, notamment : 
  • La vérification de la chaudière (état des brûleurs par exemple) ;
  • La vérification de la chaudière (état des brûleurs par exemple) ;
  • Le nettoyage de la chaudière, si nécessaire ;
  • La vidange de l’installation, si nécessaire ;
  • Le remplacement des pièces usagées, si nécessaire ; 
  • La vérification des taux de monoxyde de carbone, de la teneur en dioxyde de carbone des fumées etc. ;
  • Les réglages pour une optimisation du fonctionnement, du rendement et de la sécurité de l’installation.

Après l’entretien annuel de votre chaudière (vérification, nettoyage, réglages et évaluation des performances), le professionnel vous remet, dans les 15 jours, une attestation d’entretien mentionnant les différentes manipulations et contrôles réalisés, à garder 2 ans en cas de sinistres.


***

Sources : 

*décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts

* L’entretien des chaudières par l'ADEME

 

D'autres articles sur l'entretien d'une chaudière gaz