Je construis : comment se passe la viabilisation de mon terrain ?

Votre projet est de faire construire votre maison ? Vous devez donc obligatoirement passer par l’étape de l’achat d’un terrain sur lequel bâtir votre futur logement. Selon la typologie du terrain, il est possible que vous ayez à procéder à sa viabilisation.

La viabilisation c’est quoi ? Il s’agit de la réalisation des différents raccordements aux réseaux qui vous permettront de vivre dans votre foyer : gaz, électricité, eau, téléphone et assainissement. Voici quelques conseils pour viabiliser un terrain.

Le raccordement au gaz naturel ou la solution gaz propane





Vous avez repéré un terrain qui n’est pas raccordable au gaz naturel ? Environ 27 000 communes françaises ne sont pas desservies. Vérifiez auprès de GRDF si votre terrain est situé à proximité du réseau de gaz naturel.

Si votre terrain ne peut pas bénéficier du gaz de ville, optez pour la solution gaz propane, en bouteille ou en citerne. C’est exactement le même confort ! Et vous choisissez une énergie plus propre que le fioul et compatible avec les énergies renouvelables.

Eau, électricité, assainissement et téléphone

Si le choix du GPL est une solution simple hors réseau de gaz naturel, vous allez forcément devoir procéder à la viabilisation de votre terrain pour l’eau, l’électricité, l’assainissement et le téléphone.

Les étapes à suivre sont simples :

  1. Consultez le plan local d’urbanisme (PLU) dans votre mairie pour vérifier que votre terrain est bien constructible.

  2. Votre terrain est constructible ? Demandez le certificat local d’urbanisme qui vous donnera toutes les informations sur les réseaux dans leur état actuel mais aussi futur. Il précise aussi les conditions pour les différents raccordements.

  3. Eau et assainissement : vous devez faire la demande auprès de votre mairie qui vous guidera à chaque étape. Pour l’eau, elle vous mettra en relation avec le fournisseur rattaché à votre terrain. Pour l’assainissement, vous pouvez dépendre d’une zone d’assainissement collective et vous devrez vous relier au réseau communal des égouts. Si non, vous devrez faire installer une fosse septique sur votre terrain.

  4. Electricité : vous devez faire la demande auprès du gestionnaire de réseau dont dépend le terrain qui vous guidera. Il s’agit de Enedis dans plus de 90% des cas.

  5. Téléphone : contactez votre opérateur téléphonique pour en savoir plus. C’est également lui qui pourra vous dire si vous êtes éligible à la fibre !

En tout cas, la viabilisation de terrain peut avoir un coût très important… avant d’acheter votre terrain, passez par ces étapes de renseignement. Car avoir à faire ou non ces démarches peut jouer sur le prix que vous pourrez mettre dans le terrain nu..