[Situation sanitaire Covid19] Nous mettons tout en oeuvre pour assurer la continuité de l'approvisionnement en gaz de nos clients / + d'infos

Magazine Ma Terre
Mon énergie
Retour au sommaire

Conso Lecture : 3 min 06/04/2020

Comment évaluer l'état de santé de ma chaudière ?

Vieille chaudière
Didier Chouasne, professionnel des installations de chauffage pour Garanka donne des pistes faciles pour évaluer facilement l’état de santé de sa chaudière à la maison.

À partir de quel âge, peut-on dire qu’une chaudière est vieillissante ?

On considère qu’une chaudière murale au gaz est vieillissante lorsqu’elle a en moyenne plus de 15 ans. Une chaudière au sol, avec une puissance au-delà de 25 kWh, peut être conservée jusqu’à 20 ans. À la condition que l’appareil ait été correctement entretenu, avec un contrôle annuel obligatoire réalisé par un professionnel. L’autre paramètre important à prendre en compte est la disponibilité des pièces de rechange. Les grandes marques de chaudières avec lesquelles nous travaillons, nous informent lorsqu’une pièce ne sera prochainement plus fabriquée. Cela nous permet d’informer nos clients et d’anticiper le remplacement de leur chaudière. Mais avec des marques plus « confidentielles », nous ne disposons pas de cette information. En cas de panne, un client peut être obligé de remplacer sa chaudière dans l’urgence car la pièce dont nous avons besoin n’existe plus.

Quels sont les signes qui doivent m’alerter sur l’état de santé de ma chaudière ?

Des pannes à répétition avec des remplacements de pièces fréquents. Certains éléments, comme le circuit imprimé, la pompe de circulateur ou le corps de chauffe, coûtent cher. Si vous devez changer trois pièces dans un laps de temps très court, le coût peut représenter jusqu’au tiers du prix d’une chaudière neuve. Le remplacement de l’appareil s’avère parfois plus intéressant. Votre installateur chauffagiste est là pour vous conseiller.

Faut-il être attentif à certains bruits ou odeurs ?

Un bruit important de circulation dans le corps de chauffe peut annoncer une panne sur la pompe. Et si vous entendez des sifflements, votre installation de chauffage est peut-être embouée. De même, une odeur de chaud est parfois le signe d’un corps de chauffe emboué.

Qu’est-ce que l’embouage ?

Une installation est embouée, c’est-à-dire qu’il y a un dépôt de boues, lorsqu’elle est exposée à la corrosion. La corrosion est un phénomène naturel, né de réactions chimiques entre différents éléments, comme par exemple le contact de l’eau qui circule dans le réseau de chauffage avec les conduites en acier. Des canalisations en PER (un type de tuyau) peuvent également générer un dépôt de boues. Ce phénomène a des conséquences sur la performance et la durée de vie de la chaudière. Nous procédons donc à un désembouage systématique lors de toute installation d’une chaudière neuve. Et nous préconisons ensuite d’effectuer un désembouage tous les 5 ans. Un nettoyage et un rinçage permettent d’éliminer les boues, puis nous injectons un produit de protection pour prévenir les nouveaux dépôts.

Si mes consommations d’énergie augmentent sans raison, dois-je penser à remplacer ma chaudière même si elle est encore fonctionnelle ?

Votre chauffagiste va procéder à une analyse complète, à la fois du générateur mais aussi du réseau. Les dysfonctionnements ne proviennent pas forcément de la chaudière. L’embouage du réseau a des conséquences sur le rendement de la chaudière car les échanges thermiques se font plus difficilement. Résultat : la chaudière est obligée de consommer plus pour atteindre la température de consigne demandée. Mais attention, 1° C de plus, c’est 7 % d’augmentation des consommations. Ainsi, passer de 19 à 20° C pour chauffer votre maison se voit très vite sur votre facture d’énergie et cette augmentation n’a aucun lien avec la performance de votre chaudière ! Les problèmes peuvent également se situer au niveau des radiateurs ou des vannes thermostatiques. Rappelons qu’il ne faut jamais fermer les robinets thermostatiques pendant l’été, car les têtes de pistons risquent de se bloquer et les radiateurs arrêter de chauffer.

Peut-il être dangereux de relancer manuellement une chaudière qui se met en sécurité ?

Cela n’est pas dangereux mais je conseille de ne pas attendre pour faire appel à votre chauffagiste. Le professionnel va déterminer l’origine de la panne afin de régler le problème au plus vite.

Plus d’infos sur Garanka

Marque née en 2010, Garanka réunit des entreprises et techniciens chauffagistes certifiés (RGE, Professionnel du Gaz, Professionnel Maintenance Gaz, Qualibat, Qualigaz, QualiPac et Qualisav). Au sein de Garanka Lyon, Didier Chouasne dirige une équipe d’une cinquantaine de personnes, dédiées à l’entretien, au dépannage et à l’installation de systèmes de chauffage.