[Situation sanitaire Covid19] Nous mettons tout en oeuvre pour assurer la continuité de l'approvisionnement en gaz de nos clients / + d'infos

Magazine Ma Terre
Mon énergie
Retour au sommaire

Conso Lecture : 4 min 04/03/2020

Mix énergétique : explications et avantages pour la maison

Mix énergétique
Dans votre logement, utilisez-vous une seule source d’énergie primaire ou en combinez-vous plusieurs ? On vous explique comment et pourquoi développer un mix énergétique chez vous.

Le mix énergétique en France

Le mix énergétique, également appelé bouquet énergétique, correspond à la répartition des différentes sources d’énergies primaires (énergies fossiles, nucléaire, énergies renouvelables) utilisées pour les consommations énergétiques.

En 2018, le mix énergétique primaire réel de la France se compose de 48 % d’énergies fossiles, 41 % de nucléaire et 11 % d’énergies renouvelables.

À l’échelle d’un pays, ce bouquet répond à de multiples enjeux. Il s’agit d’œuvrer en faveur de la transition énergétique en encourageant l’essor des énergies renouvelables, de limiter la dépendance énergétique en utilisant les ressources présentes sur le territoire, ou encore d’éviter les risques de rupture en cas de pics de consommation en faisant appel à plusieurs sources d’énergie.

Combiner différentes sources d’énergie dans son logement avec le mix énergétique

Au sein de votre foyer, la mise en œuvre du mix énergétique comporte plus d’un avantage. En utilisant des énergies renouvelables, vous pouvez réaliser des économies d’énergie puisque certaines sont gratuites et inépuisables, comme l’énergie solaire ou géothermique. Vous réduisez votre empreinte carbone en émettant moins de gaz à effet de serre, tout en améliorant votre confort thermique.

Le saviez-vous ? La réglementation thermique RT 2012 impose pour les constructions neuves (ainsi que pour les extensions ou surélévations augmentant de plus de 30 % la surface d’un logement), le recours obligatoire à au moins une source d’énergie renouvelable : capteurs solaires thermiques, panneaux photovoltaïques, chaudière ou poêle à bois, raccordement à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50 % par des énergies renouvelables.

Il est également possible de mettre en œuvre une solution alternative comme un chauffe-eau thermodynamique ou une chaudière à micro-cogénération).

Pas besoin de construire une maison neuve pour déployer des solutions alternatives pour vous chauffer et/ou produire de l’eau chaude sanitaire ! À l’occasion d’un projet de rénovation, intégrer une nouvelle source d’énergie primaire dans votre logement peut se faire facilement. Si votre chaudière est récente et performante, vous pouvez même la conserver. La preuve par deux exemples !

Mix énergétique : des capteurs solaires thermiques pour la production d’eau chaude sanitaire

Économique et écologique, l’énergie solaire est présente partout, quelle que soit la région dans laquelle vous habitez. L’installation d’un chauffe-eau solaire individuel (CESI) permet de couvrir de 50 à 80 % de vos besoins moyens annuels d’eau chaude sanitaire, tout en réduisant de 45 à plus de 70 % vos rejets de gaz à effet de serre, selon l’appoint utilisé.

Mix énergétique : intégrer une pompe à chaleur

Si vous souhaitez conserver votre installation de chauffage central encore en bon état, vous pouvez y intégrer une pompe à chaleur (PAC) air extérieur/eau. En récupérant les calories de l’air ambiant, la PAC aérothermique permet d’économiser du combustible (gaz naturel, propane, fioul, bois) et de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.

Gaz, fioul ou électricité : un appoint indispensable

Avec des capteurs solaires thermiques ou une pompe à chaleur aérothermique, un appoint de chauffage est indispensable. Gérée par une régulation intelligente, votre chaudière produit votre eau chaude sanitaire lorsque le CESI n’est pas en capacité de le faire, faute d’ensoleillement suffisant.

De même, lorsque la température extérieure chute et que votre PAC ne peut assurer vos besoins de chauffage, la chaudière prend automatiquement le relais. On parle de « PAC en relève de chaudière ».

Hors réseau de gaz naturel, pour alimenter votre chaudière vous pouvez opter pour du GPL. Mais pourquoi ne pas alimenter votre chaudière par du biopropane ? L’opportunité d’utiliser des énergies 100 % renouvelables chez vous, en gardant la performance du propane standard !