Magazine Ma Terre
Mon énergie
Retour au sommaire

Conso Lecture : 4 min

Butane ou propane : à savoir pour ne pas se tromper avant d'acheter

Butane ou propane : à savoir pour ne pas se tromper avant d'acheter

Lorsque l’on souhaite alimenter un appareil fonctionnant au gaz, doit-on choisir la bouteille de gaz butane ou propane ? Tous deux sont des GPL, mais ils ne sont pas forcément interchangeables. 

Butane ou propane? Lorsque l’on souhaite alimenter un appareil fonctionnant au gaz – cuisinière, chauffe-eau, plancha, parasol chauffant, etc. – la question se pose. Tous deux sont des GPL (gaz de pétrole liquéfiés), mais ils ne sont pas forcément interchangeables. Il y a des règles à respecter !

La règle absolue, la bouteille de propane reste dehors

La première question à se poser : où sera stocké le gaz ? Si le butane et le propane peuvent être utilisés en extérieur, en intérieur, seul le butane est autorisé. Et il y a plusieurs raisons à cela.

  • Les GPL (gaz de pétrole liquéfiés, comme le butane et le propane) sont stockés sous forme liquide, mais utilisés sous forme gazeuse. Le passage de l’état liquide à l’état gazeux, n’est possible qu’au-dessus de 0°C pour le butane alors qu'avec le propane, cela est possible en températures négatives (dès – 43°C). « Le butane stocké à l’extérieur deviendra inutilisable en période de gel. C'est l'une des raisons pour lesquelles les citernes de gaz, qu’elles soient aériennes ou enterrées, sont en quasi totalité utilisées avec du propane » souligne Ronan Jarnet, Responsable marketing bouteille Primagaz.

Lorsque les bouteilles sont placées à l’extérieur, mais branchées à une installation alimentant un appareil intérieur (une cuisinière par exemple), la règle est la même : c’est bien du propane qu’il vous faut, pour un usage toute l’année.

  • La pression de stockage des deux gaz est différente. Le propane est, dans sa bouteille, à une pression de 7,5 bar, contre 1,7 bar pour la bouteille de butane. Aussi, même si les bouteilles répondent à toutes les exigences de sécurité, seul le butane est autorisé à l’intérieur. Sachez toutefois qu’il est interdit de stocker, dans un même local, plus d’une bouteille de butane non branchée de plus de 10 litres.

« Bien sûr, vous pouvez utiliser une bouteille de butane à l’extérieur, tant que la température le permet. Par exemple, un barbecue ou une plancha peuvent être conçus pour fonctionner au butane : il est rare de les utiliser en plein hiver, lorsqu’il gèle !» rappelle Ronan Jarnet.

Adaptez la bouteille à la puissance

La puissance de l’appareil conditionne la taille de la bouteille à choisir, et par conséquent parfois aussi le type de gaz à utiliser.

Une petite bouteille de 6 kg, comme la Twiny de Primagaz, est pratique et légère, et parfaite pour alimenter un petit chauffage d’appoint, un barbecue, ou une petite cuisinière. Mais elle est conseillée pour un appareil d’une puissance inférieure à 10 kW. Alors si vous adorez cuisiner et que vous vous êtes équipé d’un piano tout gaz avec four à gaz, ou si votre logement est équipé d’un chauffe-eau à gaz, une bouteille de 13 kg sera plus adaptée pour vous délivrer assez de puissance, que ce soit en butane ou en propane.

Enfin lorsque vous aurez besoin d’une puissance supérieure à 20 kW, par exemple pour une résidence secondaire équipée d’une chaudière et d’une cuisinière à gaz, la grosse bouteille de 35 kg sera préférable. Mais cette bouteille, impérativement stockée à l’extérieur, n’existe qu’en propane. Vos appareils devront alors être adaptés à un fonctionnement au propane.

Adaptez le gaz à l’équipement, et réciproquement

Vous êtes déjà équipé d’appareils fonctionnant au butane, et vous décidez de passer au propane (par exemple suite à un déménagement). Pas question de simplement brancher une bouteille propane sans aucune adaptation. Toute l’installation, de la bouteille à l’appareil, doit être prévue pour un type de gaz : la bouteille, le détenteur, le flexible et l’appareil.

Alors passer du butane au propane (ou l’inverse) impliquera :

  • De changer le détenteur, car les pressions d’utilisation du butane et du propane sont différentes (respectivement de 28 mbar et 37 mbar).
  • De contrôler, et éventuellement de remplacer, le flexible (il existe encore des flexibles réservés au butane, même s’ils ne sont plus vendus depuis le 1er juillet 2019).
  • D’adapter l’appareil (typiquement, les brûleurs d’une cuisinière devront être changés pour s’adapter à la nouvelle pression de fonctionnement).

« Et n’oubliez pas de vérifier à chaque changement de bouteille que la date limite d’utilisation du flexible, qui relie l’appareil au détenteur, n’est pas dépassée. Et si c’est le cas, bien sûr, changez-le, pour une totale sécurité, car en vieillissant le flexible peut devenir poreux » rappelle Ronan Jarnet.

Lorsque l’on souhaite alimenter un appareil fonctionnant au gaz – cuisinière, chauffe-eau, plancha, parasol chauffant, etc. – doit-on choisir le butane ou le propane ? Tous deux sont des GPL (gaz de pétrole liquéfiés), mais ils ne sont pas totalement interchangeables. Il y a des règles à respecter !

Attention, certains appareils ne vous laissent pas le choix de la bouteille.

  • Le parasol chauffantdoit être obligatoirement équipé d’une bouteille de 13 kg de propane, installée dans le pied du parasol. Ainsi le robinet de la bouteille arrive juste à la hauteur de l’ouverture, où l’on pourra glisser la main pour couper rapidement l’alimentation du parasol en cas de besoin.
  • Le désherbeur thermiquedoit être de préférence équipé d’une bouteille de propane(même si certains constructeurs précisent dans leur notice que le butane convient aussi) : avec une pression supérieure à celle du butane, il donnera de meilleurs résultats.