Covid 19 : la continuité des approvisionnements et livraisons gaz est assurée. Plus d'infos sur notre page dédiée.

Notre biogaz 100% renouvelable

Gaz vert : le biopropane parmi les différents biogaz

Biogaz : le biopropane parmi la famille des gaz verts

Le biopropane est une énergie présentant des caractéristiques similaires au propane. Toutefois, contrairement au propane classique, cette énergie n’est pas d’origine fossile mais produite à partir de déchets recyclés. Il se distingue également du biométhane, un autre type de biogaz.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) estime que les biogaz et, notamment, le biométhane pourraient "jouer un rôle majeur dans un futur énergétique durable". D’ici à 2040, le volume des ressources mobilisables pour la production de biogaz et de biométhane pourrait croître de 40% au niveau mondial selon cette agence. Hors réseau de gaz naturel (méthane) le biopropane a aussi son rôle à jouer.

Si le biopropane et le biométhane appartiennent tous deux à la famille des biogaz et couvrent des usages identiques, ils ne sont pas produits de la même manière et sont accessibles via des circuits de distribution différents.

Des gaz de la famille de gaz verts, des usages similaires

L’Ademe définit le biogaz comme "un gaz à pouvoir calorifique, issu de la dégradation de la biomasse ou des déchets et qui, une fois valorisé, permet de substituer de l’énergie d’origine fossile par une énergie renouvelable". Ce gaz vert, obtenu à partir de matière première végétale, peut être soit du biométhane, soit du biopropane.

Si le biopropane et le biométhane appartiennent à la même famille, celle des biogaz, ce n'est pas le seul point commun entre ces deux énergies. Ils couvrent également des usages identiques aux combustibles fossiles qu’ils remplacent.

Entièrement miscible avec le propane classique, le biopropane peut être conditionné et transporté de la même manière. De plus, il est utilisable avec les mêmes moyens de stockages, appareils de cuisson ou de chauffage. Aucun investissement spécifique n’est nécessaire.

Quant au biométhane, il a la capacité de remplacer le gaz naturel dans toutes ses applications, de la production d’électricité à la production de chaleur en passant par la combustion directe (cuisson).

Les différences entre ces biogaz : le mode de production, le circuit de distribution

Le procédé de fabrication diffère entre le biopropane et le biométhane :

  • Le biopropane est un co-produit des raffineries de biocarburants produisant des biodiesels ou biokérosènes. Ces raffinerie valorisent la biomasse et des sous-produits d‘origine industrielle (huiles recyclées). A travers l’opération d’hydrotraitement (HVO), ces matières premières sont transformées en bases "carburants".
  • Le biométhane est issu de la transformation de biomasses sèches selon un procédé spécifique. Quatre étapes sont nécessaires : la gazéification, l'épuration, la méthanation et la séparation des gaz.

Bon à savoir : Des procédés encore expérimentaux permettraient de produire du biopropane à partir de micro-algues. Le gaz vert en bouteille pourrait également se diversifier à travers le développement du biobutane.

S'agissant de la distribution, le biométhane est injecté dans le réseau de gaz naturel et nécessite donc d’être raccordé au réseau. En revanche, le biopropane garantit une totale indépendance, grâce à un stockage individuel. Un véritable atout pour les territoires ruraux situés à l’écart du réseau de gaz naturel. Le biopropane constitue donc une solution alternative au fioul, avec un fort impact environnemental.

Les programmations pluriannuelles de l’énergie (PPE) prévoient que 7 à 10 % de la production de gaz doit être couverte par les biogaz à février 2020. L’offre de gaz se diversifie et le biopropane occupe une place de choix dans ce processus. Grâce à certains fournisseurs, les particulier peuvent bénéficier de cette nouvelle offre.

D'autres articles sur le comparatif entre biopropane et les autres énergies renouvelables