Comment choisir la bonne énergie pour se chauffer ?

Cette question pourtant basique a de nombreuses réponses. En effet pour choisir la bonne énergie, de nombreux paramètres entrent en jeu : la taille de votre logement, vos besoins, votre situation géographique, les prix mais aussi… vos convictions.

Si vous êtes très concerné par la santé de la planète par exemple, vous vous tournerez plus spontanément vers l’énergie la moins polluante. Electricité, bois, gaz naturel,  gaz propane, fioul, pompe à chaleur, solaire… les possibilités sont nombreuses et les installations très diverses. Choisir une énergie en phase avec vos besoins et votre budget est primordial.

Voici quelques pistes pour vous aider à choisir.

L’énergie solaire

Gratuite, inépuisable elle nécessite l’installation de panneaux solaire qui elle, peut-être coûteuse. La plupart du temps, le système de chauffage à énergie solaire photovoltaïque doit se doubler d’une autre source d’énergie. Le solaire est d’autant plus avantageux qu’il est destiné à un habitat passif (bâtiment aussi appelé à énergie zéro qui ne consomme pas d’énergie extérieure ou très peu et qui grâce à son isolation thermique parfaite se suffit à lui-même sur le plan énergétique).

Le chauffage au bois

C’est sans doute aujourd’hui la solution la moins chère du marché. Elle existe sous plusieurs formes : granulés, bûches, pellets ou plaquettes.
Les chaudières ou poêles à granulés offrent une souplesse d’utilisation équivalente à celles fonctionnant au gaz ou au fioul. Stocké à proximité ou dans un local séparé, le combustible est conduit jusqu’à l’appareil, de façon manuelle ou automatique, par un système de vis sans fin (dite d’Archimède) ou par soufflage pneumatique.
Ce mode de chauffage combiné apparemment écologique contribue pourtant pour aux émissions de particules fines en hiver (40% en Ile-de-France). Avant de vous lancer, assurez-vous qu’il y a un fournisseur à côté de chez vous.

Le chauffage au fioul

Cette énergie était souvent choisie pour les logements non raccordés au gaz de ville. Depuis les chocs pétroliers et plus récemment la prise de conscience écologique, le fioul a quasiment disparu dans le neuf, mais reste très présent en rénovation. Outre les variations de prix, le fioul n’est pas satisfaisant en termes environnementaux car la production de fioul absorbe plus d’énergie qu’elle n’en restitue, même si les chaudières fioul à condensation sont aujourd’hui assez performantes.

A noter, pour ceux qui souhaitent se tourner vers une énergie plus propre, que le passage du fioul au gaz est simple et rapide.

Le chauffage électrique

L’électricité est des énergies les plus chères et les moins écologiques. Très utilisée en rénovation grâce à un coût d’investissement faible et une utilisation simple, ce mode de chauffage a pourtant de nombreux désavantages : les convecteurs électriques sont très dépensiers. Généralement utilisée pour des surfaces inadaptées et mal isolées, elle revient chère !  

La pompe à chaleur

Les systèmes de chauffage à base de pompe à chaleur air-air utilisent l’énergie contenue dans l’air extérieur pour produire de l’air chaud et chauffer votre habitation. Bien conçu et installé par un professionnel, ce système "aérothermique" permet à la fois de réaliser des économies d’énergie et de participer à la protection de l'environnement.
Ce système très performant, permet jusqu’à 60% d’économies par rapport au fioul et peut être couplé – c’est recommandé – à une autre source d’énergie, comme le gaz. Il faut néanmoins prévoir un coût d’installation relativement important.

Le chauffage au gaz

Le gaz de ville, gaz propane ou gaz butane offrent un confort certain et reste à ce jour l’une des solutions bénéficiant d’un des meilleurs rapport qualité/prix.

Si vous êtes déjà raccordé au gaz naturel, ne changez rien. Pour faire des économies, vous pouvez remplacer votre ancienne chaudière gaz par une chaudière à condensation qui sera beaucoup plus performante et vous permettra de réaliser jusqu’à 30% d’économies annuelles.

Si vous n’êtes pas raccordé au gaz de ville, optez pour la performance du gaz Propane. Grâce à l’installation d’une citerne de gaz Primagaz dans votre jardin, enterrée ou non, vous vous assurez bien-être et confort sain tout au long de l’année, tout en ménageant votre budget. 

Le gaz propane, c’est une seule énergie pour trois usages : le chauffage, la cuisson et l’eau chaude sanitaire ce qui lui confère un gros avantage. 

Grâce à son haut pouvoir calorifique, le gaz propane utilisé pour le chauffage vous fait réaliser d’importantes économies d’énergie que vous pouvez encore accroître en choisissant une chaudière gaz dernière génération.
Avec un chauffe-eau au gaz, l’eau chaude sanitaire est toujours disponible, pour la cuisine ou la salle de bains. Finis les problèmes d’eau froide quand tout le monde a pris sa douche. Vous disposez toujours d’une eau chaude instantanée et constante.

Plus question de gaspiller de l’énergie à garder 300 litres d’eau chaude toute la journée !

Enfin, le gaz propane est l’une des énergies les moins polluantes : pas d’émanation de mauvaises odeurs, pas de particules fines, pas de suies, aucun composé sulfuré responsable de pluies acides et de fables émissions de CO2.

Deux conseils pour terminer

Avant de vous décider, faites réaliser un bilan thermique de votre logement. Ce diagnostic vous permettra de faire le point sur les possibilités. Par exemple, le chauffage via un poêle à bois, à fioul ou à gaz n’est pas adapté aux grandes maisons. Installer une pompe à chaleur dans une maison mal isolée reviendrait à jeter l’énergie – et l’argent par les fenêtres.

Une fois votre choix établi, faites appel à un installateur qualifié pour tous vos travaux d’installation de chauffage. C’est plus sûr et cela vous permettra de bénéficier des aides financières disponibles.